Quand on achète ou que l’on souhaite louer un logement, il est important de savoir si ce dernier est bien isolé. Pour cela, la législation a décidé de mettre en place des diagnostics obligatoires en cas de vente ou de location d’un bien pour que l’acheteur ou le locataire puisse se projeter sur les dépenses et les éventuels travaux de rénovation. Pour vous aider dans vos démarches, voici quelques explications concernant l’impact d’un diagnostic immobilier sur vos économies d’énergie.

Qu’est-ce qu’un DPE ?

Pour tous biens immobiliers (en dehors des biens n’ayant pas de système de chauffage ou une surface de moins de 50m², etc.), le propriétaire doit fournir un diagnostic de performance énergétique (DPE). C’est une obligation légale pour les logements construits. Ce document a une durée de validité de 10 ans. C’est une évaluation du bien immobilier concernant la consommation énergétique de celui-ci. Une fois le diagnostic réalisé, le résultat sera sous forme de note allant de A à G. Si le bien a une note vers le A, alors le logement a une bonne performance énergétique. Cette note vous permet d’en savoir plus sur votre future consommation d’énergie. Vous avez une étiquette de classe énergétique et une étiquette de classe d’émission de gaz à effet de serre.

Ce document ne vous fournit pas seulement un diagnostic, mais aussi les points à améliorer et des conseils pour effectuer ces améliorations. Pour établir le diagnostic, ce sont tous les éléments de votre logement ou bâtiment qui sont étudiés : les murs, les plafonds, les menuiseries, les planchers, le système de chauffage et de production d’eau chaude, la ventilation et l’existence éventuelle de pont thermique. Il en est de même pour les autres biens immobiliers.

Faire un diagnostic immobilier vous permettra de savoir quels travaux d’isolations seront à envisager, si vous souhaitez rendre votre logement plus performant énergétiquement (isolation des combles, des façades, changer vos fenêtres etc). En effet, plus votre isolation est de qualité, moins votre logement aura besoin d’énergie pour fonctionner : une meilleure isolation vous permettra de faire de réelles économies sur le long terme.

Diagnostic immobilier : l’occasion de faire le point sur sa consommation de gaz et d’électricité

Trouver un fournisseur d’électricité et de gaz moins cher

Pour faire encore plus d’économies d’énergie, il est important de se renseigner sur les différents fournisseurs d’énergie en France. Il existe désormais des fournisseurs avec des offres d’électricité moins chères que celle d’EDF ou Engie, les fournisseurs d’énergie historiques.

En effet, depuis 2007 et l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, de nombreux fournisseurs alternatifs sont apparus.
Notamment, des entreprises comme Cdiscount ou Leclerc, spécialisées dans la grande distribution, proposent désormais des contrats d’énergie.

Indexé en dessus du tarif réglementé de l’électricité, ces fournisseurs pourront vous faire économiser jusqu’à 15% sur vos factures d’énergie.

Utiliser un comparateur d’électricité pour choisir son contrat

Vous avez du mal à choisir un contrat d’électricité ? Vous pouvez faire un comparatif des fournisseurs en ligne à l’aide d’un comparateur d’abonnements à l’électricité.

Ces outils vous aideront à y voir plus clair dans les différentes offres proposées, et à choisir un abonnement adapté à vos besoins. Renseignez vous également sur les forums consommateurs : les avis des clients des fournisseurs d’électricité sont essentiels pour mieux vous familiariser avec l’offre de chaque fournisseur, et savoir que choisir pour votre contrat d’électricité.

Vérifier l’état de ses installations

En plus de changer de fournisseur, faire un diagnostic immobilier sera l’occasion de vérifier l’état de vos installations d’électricité et de gaz : si elles sont vétustes, n’hésitez pas à les remettre aux normes. Cela sera beaucoup plus sécuritaire dans votre logement, et vous ferez des économies d’énergies, puisqu’une installation au norme est beaucoup moins énergivore.

L’état de l’installation électrique : Lors du diagnostic, c’est votre installation interne qui sera vérifiée. Il faut savoir que l’installation électrique doit être aux normes. Par exemple, une installation datant d’avant 1990 est considérée comme vétuste. Ce diagnostic est obligatoire pour tout ou partie d’une installation électrique de plus de 15 ans ou bien qui n’a pas été mise aux normes depuis plus de 15 ans. Il est valable 3 ans pour une vente et 6 ans pour une location.
L’état de l’installation du gaz : comme pour l’électricité, l’installation doit avoir plus de 15 ans que ce soit une installation au gaz naturel, gaz butane ou propane en bouteilles et citernes. Le diagnostic est valable pour 3 ans en cas de vente et 6 ans en cas de location. Tout l’équipement est contrôlé de la tuyauterie en passant par l’étanchéité des raccordements pour finir sur un contrôle atmosphérique.

Ce ne sont pas les seuls diagnostics obligatoires, la liste n’est pas exhaustives. La particularité de ces 3 diagnostics est qu’ils vous permettent de réaliser des économies d’énergie en suivant les recommandations ou tout simplement en ne prenant pas un bien avec une performance énergétique trop faible. Plus d’informations ici.